Interstellar

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Vance le Mer 12 Nov 2014 - 17:36

Steph.G a écrit:La perfection de 2001 G-smiley

P'tain le Vance faut le remettre sur de bon rails G-smiley
Non, non, je n'ai trouvé aucun film qui l'égale. Bon, sauf Independance Day qui est intouchable, évidemment ! G-smiley

__________________________________________________________________
Mon Dieu, c'est plein d'étoiles !

Le PC vaincra !
avatar
Vance
Modérateur
Modérateur

Messages : 4238
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 50
Localisation : la Montagne

http://journal-de-vance.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Satine le Mer 12 Nov 2014 - 17:43

Ben moi il y a des parties que j'ai adorées et d'autres qui m'ont ennuyée, du coup je suis à moitié satisfaite mais je lui mets quand même 3.75/5
avatar
Satine
Vampire
Vampire

Messages : 3842
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 37
Localisation : 57

http://raison-et-sentiment.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Steph.G le Mer 12 Nov 2014 - 18:15

A part les passages sur "l'amour" le film tient bien la route et vulgarise sans trop en faire diverse théorie comme la relativité, la gravité et j'en passe Wink

J'ai bien aimé le traitement sur les trous de ver et sur l'événement des horizons.

Me demande si je ne vais pas retourner le voir Wink

__________________________________________________________________
avatar
Steph.G
Admin
Admin

Messages : 13901
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Lorraine

http://sensation-hc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par lobo le Mer 12 Nov 2014 - 20:08

J'ai enfin lu le papier de Nico, plutôt d'accord dans l' ensemble, mais pas du tout la même perception, normal Nico est encore jeune il ne peut pas saisir la puissance émotionnelle que provoquent les liens de filiation et de parentalité, c' est trop abstrait pour un enfant lol! lol! lol!
avatar
lobo
Super Mega Moule
Super Mega Moule

Messages : 3118
Date d'inscription : 25/08/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Steph.G le Mer 12 Nov 2014 - 20:36

Pffff les gosses sa sert a que dale Twisted Evil

Bande d'hérétique Twisted Evil

__________________________________________________________________
avatar
Steph.G
Admin
Admin

Messages : 13901
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Lorraine

http://sensation-hc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Raoul3 le Mer 12 Nov 2014 - 22:32

Vance a écrit:J'étais dubitatif comme toi hier, la nuit a été profitable au film je pense. La rigueur scientifique ne permet pas de faire un film, même de SF, mais c'est vrai qu'elle peut donner une assise supérieure pour bien étayer les thèses de l'intrigue. Certains narrateurs/conteurs s'en passent bien, ils s'appuient sur un jargon pseudo-scientifique et ne cherchent qu'à faire rêver ou vibrer (les Star Trek sont un bon exemple). Nolan a profité des limites de la science pour placer les moteurs de son histoire, et a essayé d'être au moins crédible pour le reste : je l'ai trouvé moins rigoureux que Kubrick ou même Spielberg dans Minority Report, mais je ne l'ai pas trouvé si prétentieux que le disent certains. Il a voulu cette histoire (prévue au départ pour Spielberg qui a jeté l'éponge car trop booké) et a dû faire avec certaines contraintes du script de départ, même réécrit par son frangin - on dirait du 2001 revu par Carl Sagan - d'où ta référence justifiée à Contact. Il parvient à ne pas être trop moralisateur ou pédant, même s'il ne peut éviter les dialogues artificiels ne servant qu'à expliquer des thèses - qui plombent en plus le rythme et l'ambiance.
Mais globalement j'ai beaucoup aimé, même s'il n'a pas l'ampleur et la perfection de 2001 ou la profondeur de Contact.

Je comprends tes arguments, je ne prône pas la rigueur scientifique à toute épreuve, ce qui me gêne c'est le coté "pédagogique" que se donne le film en premier lieu. Nolan prend le temps de bien expliquer certains phénomène comme la relativité du temps, la gravité etc...Ensuite il saborde un peu le travail en finissant de la sorte. Je trouve cela dommage. Au final je trouve que le film est bancal, j'aurais préféré une fin moins gentillette en gardant une ligne plus rationnelle.
Encore une fois, j'ai aimé le film mais certains détails et la fin m'ont un peu déçu.
Dans la filmo de Nolan, je lui préfère Inception, même si le propos est totalement différent.
Par contre, comme toi je ne trouve pas le film prétentieux, d'ailleurs je ne comprends pas ce point de vue... scratch
Le fait d'expliquer les thèses ne me gêne pas, cela me semble même assez logique, tout le monde n'est pas familier avec les divers phénomènes que peuvent vivre les persos du film. Cela dit il aurait du selon moi assumer jusqu'au bout...plutôt que céder à une certaine facilité.

avatar
Raoul3
P'tite moule
P'tite moule

Messages : 342
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 39
Localisation : je ne sais pas trop...?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Vance le Jeu 13 Nov 2014 - 18:49

Raoul3 a écrit:
Vance a écrit:J'étais dubitatif comme toi hier, la nuit a été profitable au film je pense. La rigueur scientifique ne permet pas de faire un film, même de SF, mais c'est vrai qu'elle peut donner une assise supérieure pour bien étayer les thèses de l'intrigue. Certains narrateurs/conteurs s'en passent bien, ils s'appuient sur un jargon pseudo-scientifique et ne cherchent qu'à faire rêver ou vibrer (les Star Trek sont un bon exemple). Nolan a profité des limites de la science pour placer les moteurs de son histoire, et a essayé d'être au moins crédible pour le reste : je l'ai trouvé moins rigoureux que Kubrick ou même Spielberg dans Minority Report, mais je ne l'ai pas trouvé si prétentieux que le disent certains. Il a voulu cette histoire (prévue au départ pour Spielberg qui a jeté l'éponge car trop booké) et a dû faire avec certaines contraintes du script de départ, même réécrit par son frangin - on dirait du 2001 revu par Carl Sagan - d'où ta référence justifiée à Contact. Il parvient à ne pas être trop moralisateur ou pédant, même s'il ne peut éviter les dialogues artificiels ne servant qu'à expliquer des thèses - qui plombent en plus le rythme et l'ambiance.
Mais globalement j'ai beaucoup aimé, même s'il n'a pas l'ampleur et la perfection de 2001 ou la profondeur de Contact.

Je comprends tes arguments, je ne prône pas la rigueur scientifique à toute épreuve, ce qui me gêne c'est le coté "pédagogique" que se donne le film en premier lieu. Nolan prend le temps de bien expliquer certains phénomène comme la relativité du temps, la gravité etc...Ensuite il saborde un peu le travail en finissant de la sorte. Je trouve cela dommage. Au final je trouve que le film est bancal, j'aurais préféré une fin moins gentillette en gardant une ligne plus rationnelle.
Encore une fois, j'ai aimé le film mais certains détails et la fin m'ont un peu déçu.
Dans la filmo de Nolan, je lui préfère Inception, même si le propos est totalement différent.
Par contre, comme toi je ne trouve pas le film prétentieux, d'ailleurs je ne comprends pas ce point de vue... scratch
Le fait d'expliquer les thèses ne me gêne pas, cela me semble même assez logique, tout le monde n'est pas familier avec les divers phénomènes que peuvent vivre les persos du film. Cela dit il aurait du selon moi assumer jusqu'au bout...plutôt que céder à une certaine facilité.

Le côté prétentieux a été avancé par plusieurs critiques (pro ou pas) qui estimaient que Nolan avait voulu faire "son" 2001. Je trouve au contraire qu'il n'a pas cherché à faire plus qu'il ne pouvait, il a régulièrement fait des hommages au film de Kubrick (ça commence dès les premières minutes avec l'orgue sur la même note que la fin de l'ouverture d'Ainsi parlait Zarathoustra, ça se poursuit avec les situations, les localisations et le finale). Mais ça reste un film très nolanien dans sa conception (Lobo l'a très bien dit), on sent qu'il n'a pas pu se débarrasser de certains éléments inscrits d'office dans le script prévu pour Spielberg et également qu'il hésite sur la portée véritable de son film : oui, il y a un message, oui, il véhicule des valeurs, mais sans être vraiment pédant. Il y a aussi cette recherche du twist mais sans véritable envie (on devine aisément la fin dès le premier quart d'heure). Il y a de la maladresse mais qui est finalement rassurante, surtout lorsqu'il s'essaie à l'émotion. Ca marche moins bien que dans le Prestige mais c'est un film moins froid qu'Inception.

__________________________________________________________________
Mon Dieu, c'est plein d'étoiles !

Le PC vaincra !
avatar
Vance
Modérateur
Modérateur

Messages : 4238
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 50
Localisation : la Montagne

http://journal-de-vance.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par lobo le Jeu 13 Nov 2014 - 19:33

J' aime quand Vance prend la parole al
avatar
lobo
Super Mega Moule
Super Mega Moule

Messages : 3118
Date d'inscription : 25/08/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Steph.G le Jeu 13 Nov 2014 - 19:54

Pourquoi, il est pas drôle G-smiley

Bon je vais essayer de pas spoiler, mais ceux qui ont pas vu le film, ne lisez pas les post actuel G-smiley


Moi j'ai bien aimé le coté scientifique, même si la plupart des arguments on les entend depuis des années et qu'on les a vu dans beaucoup de film.
Event horizon par exemple pour le coup de la feuille pour expliquer le principe du trou de ver.

Après pour les phénomènes qui se passe dans le passage ou dans le trou noir. L'avantage c'est que comme on ne sait pas, il peut inventer a sa convenance.
Sa version est plutôt plaisante, même si on a pas d'explication sur sa présence à la fin.

__________________________________________________________________
avatar
Steph.G
Admin
Admin

Messages : 13901
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Lorraine

http://sensation-hc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par TWIN le Ven 14 Nov 2014 - 7:27

Je suis on ne peut plus d'accord avec Lobo sur le fait que c'est d'abord une petite histoire personnelle, douce et touchante, imbriquée dans des circonvolutions immenses à un niveau universel. C'était déjà le cas dans la trilogie Dark Knight, si ce n'est dans quasi toute la filmographie de Nolan.

Il est clair qu'avoir des enfants aide grandement à apprécier les enjeux émotionnels du film.
avatar
TWIN
Coquillage
Coquillage

Messages : 2810
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 35
Localisation : Le Haut-Château

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Vance le Ven 14 Nov 2014 - 18:08

Moui, mais c'est aussi un peu facile comme analyse - si l'on ne s'en tient qu'à cela, parce qu'après tout, on peut le dire de N'IMPORTE QUEL film. Un peu facile parce que cela aurait tendance à excuser certaines des maladresses, lourdeurs ou incongruités. Le problème est que, chez Nolan, et c'est systématique, il y a cette maîtrise remarquable de la technique qui le poussent à l'auto-satisfaction et à l’ostentatoire : chaque séquence, hors de la continuité, est un modèle du genre, mais l'ensemble souffre par manque d'homogénéité et, même, de sincérité. Le film est souvent sublime (de toutes façons, je suis complètement client du film spatial, même pourri) et offre des visions époustouflantes, avec des parti-pris surprenants ; il est limpide dans son déroulement - surtout quand on connaît le réalisateur et sa tendance à surligner des éléments signifiants - mais il peine à émouvoir et ne m'a pas bouleversé, alors que je n'attendais que cela ! On a l'impression qu'il sait exactement ce qu'il veut dire, partager, mais pas toujours comment le faire - et les radotages plombant certains dialogues nuisent à l'ensemble. Je ne demandais pas non plus à ce qu'il fasse un film muet - je pense notamment à l'annonce de la sortie de Gravity sans parole - mais qu'il trouve un moyen de faire passer des explications (si tant est qu'elles soient nécessaires) autrement que par un exposé verbal exhaustif et monotone. Un défaut dont souffrent les réalisateurs qui ont du potentiel mais ne savent pas comment gérer le spectateur américain moyen, incapable de lire entre les lignes.
Interstellar est bon, très bon même, et il parvient à faire rêver, voire réfléchir. S'il était parvenu à faire vibrer, ou émouvoir, il serait fantastique.

__________________________________________________________________
Mon Dieu, c'est plein d'étoiles !

Le PC vaincra !
avatar
Vance
Modérateur
Modérateur

Messages : 4238
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 50
Localisation : la Montagne

http://journal-de-vance.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Steph.G le Ven 14 Nov 2014 - 18:25

Vance a écrit:de toutes façons, je suis complètement client du film spatial, même pourri
Donc tu reconnais que 2001 est pourri G-smiley

Il est émouvant sur de nombreux point. Le père qui se sacrifie pour l'humanité enfin pour ses sales gosses G-smiley
J'aime bien le traitement des "robots" aussi. Plus humain que l'humain au niveau de certaines réflexions mais qui reste pragmatique et factuel, des bonnes machines G-smiley

Après c'est sur que le film aurais pu se passé de certaines séquences, trop didactique pour des êtres supérieurs mais nécessaire pour certains et le public américain en premier.
Même si, c'est prouvé depuis un moment, les block ne sont pu tous rentable aux USA mais au niveau mondiale, Tom Cruise ne me contrariera pas lui qui rentabilise ses films depuis plus d'une décennie sur le mondiale et non plus sur le sol américain, ses films faisant rarement recette chez lui d'ailleurs, a part peut être les MI.
Même un gros carton comme Pacific Rim avec des suites attendu n'a fait "que" 100 millions aux USA, pour un budget de 200 mais par contre plus de 410 au niveau mondiale et on parle pas des ventes bluray qui ont explosé Shocked

Bref peut être qu'un jour, si je vous entend G-smiley Les films seront un peu moins américanisé et moins nunuche sur certains point Wink

__________________________________________________________________
avatar
Steph.G
Admin
Admin

Messages : 13901
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Lorraine

http://sensation-hc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Vance le Ven 14 Nov 2014 - 18:48

Steph.G a écrit:
Vance a écrit:de toutes façons, je suis complètement client du film spatial, même pourri
Donc tu reconnais que 2001 est pourri G-smiley

Il est émouvant sur de nombreux point. Le père qui se sacrifie pour l'humanité enfin pour ses sales gosses G-smiley
J'aime bien le traitement des "robots" aussi. Plus humain que l'humain au niveau de certaines réflexions mais qui reste pragmatique et factuel, des bonnes machines G-smiley

Après c'est sur que le film aurais pu se passé de certaines séquences, trop didactique pour des êtres supérieurs mais nécessaire pour certains et le public américain en premier.
Même si, c'est prouvé depuis un moment, les block ne sont pu tous rentable aux USA mais au niveau mondiale, Tom Cruise ne me contrariera pas lui qui rentabilise ses films depuis plus d'une décennie sur le mondiale et non plus sur le sol américain, ses films faisant rarement recette chez lui d'ailleurs, a part peut être les MI.
Même un gros carton comme Pacific Rim avec des suites attendu n'a fait "que" 100 millions aux USA, pour un budget de 200 mais par contre plus de 410 au niveau mondiale et on parle pas des ventes bluray qui ont explosé Shocked

Bref peut être qu'un jour, si je vous entend G-smiley Les films seront un peu moins américanisé et moins nunuche sur certains point Wink
C'est clair que la rentabilité forcée peut être un frein, mais ça n'a pas empêché des metteurs en scène géniaux de faire des films géniaux.

Steph G a écrit:Le père qui se sacrifie pour l'humanité enfin pour ses sales gosses

La situation est émouvante, mais Nolan n'a pas réussi à la rendre telle. Et ce n'est pas la faute aux acteurs. J'adore la scène dans le tesseract (et quel vision !) mais elle est beaucoup trop bavarde et certaines paroles font tache face aux actes à la si grande portée.

__________________________________________________________________
Mon Dieu, c'est plein d'étoiles !

Le PC vaincra !
avatar
Vance
Modérateur
Modérateur

Messages : 4238
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 50
Localisation : la Montagne

http://journal-de-vance.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par lobo le Ven 14 Nov 2014 - 18:54

TWIN a écrit:Je suis on ne peut plus d'accord avec Lobo sur le fait que c'est d'abord une petite histoire personnelle, douce et touchante, imbriquée dans des circonvolutions immenses à un niveau universel. C'était déjà le cas dans la trilogie Dark Knight, si ce n'est dans quasi toute la filmographie de Nolan.

Il est clair qu'avoir des enfants aide grandement à apprécier les enjeux émotionnels du film.

Ben voilà, c' est ce que je disais à Nathalie en sortant du film, il faut être parent pour se sentir impliqué.... et pourtant perso le sentimentalisme c'est pas mon truc mais là j' ai marché, comme j' ai marché pour TDK Rises alors que l amode est au bashing du dernier batman de Nolan....
avatar
lobo
Super Mega Moule
Super Mega Moule

Messages : 3118
Date d'inscription : 25/08/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Steph.G le Ven 14 Nov 2014 - 19:42

Moua dans le dernier Batman, y'a que la mort pourrave de la marion qui me fait déliré, le reste est nickel Wink

__________________________________________________________________
avatar
Steph.G
Admin
Admin

Messages : 13901
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 44
Localisation : Lorraine

http://sensation-hc.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Raoul3 le Ven 14 Nov 2014 - 22:56

Vance a écrit:Moui, mais c'est aussi un peu facile comme analyse - si l'on ne s'en tient qu'à cela, parce qu'après tout, on peut le dire de N'IMPORTE QUEL film. Un peu facile parce que cela aurait tendance à excuser certaines des maladresses, lourdeurs ou incongruités. Le problème est que, chez Nolan, et c'est systématique, il y a cette maîtrise remarquable de la technique qui le poussent à l'auto-satisfaction et à l’ostentatoire : chaque séquence, hors de la continuité, est un modèle du genre, mais l'ensemble souffre par manque d'homogénéité et, même, de sincérité. Le film est souvent sublime (de toutes façons, je suis complètement client du film spatial, même pourri) et offre des visions époustouflantes, avec des parti-pris surprenants ; il est limpide dans son déroulement - surtout quand on connaît le réalisateur et sa tendance à surligner des éléments signifiants - mais il peine à émouvoir et ne m'a pas bouleversé, alors que je n'attendais que cela ! On a l'impression qu'il sait exactement ce qu'il veut dire, partager, mais pas toujours comment le faire - et les radotages plombant certains dialogues nuisent à l'ensemble. Je ne demandais pas non plus à ce qu'il fasse un film muet - je pense notamment à l'annonce de la sortie de Gravity sans parole - mais qu'il trouve un moyen de faire passer des explications (si tant est qu'elles soient nécessaires) autrement que par un exposé verbal exhaustif et monotone. Un défaut dont souffrent les réalisateurs qui ont du potentiel mais ne savent pas comment gérer le spectateur américain moyen, incapable de lire entre les lignes.
Interstellar est bon, très bon même, et il parvient à faire rêver, voire réfléchir. S'il était parvenu à faire vibrer, ou émouvoir, il serait fantastique.

Je suis d'accord avec Vance pour ma part, malgré les efforts des comédiens, et moi qui suis père de 2 enfants, le film ne pas ému plus que ça, on peut comprendre que Cooper cherche à revenir, que la décision de partir est difficile et que le sacrifice pour le bien de l'humanité est un vrai dilemme etc etc... mais sa réflexion dure les 4/5 du film et sa décision de se sacrifier est brutale et pas argumenté, ce qui surprend plus qu'il n'émeut...
avatar
Raoul3
P'tite moule
P'tite moule

Messages : 342
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 39
Localisation : je ne sais pas trop...?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interstellar

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum